Docteur, c’est grave ! Ça fait 3 jours que personne ne m’a retwitté , Ashton Kutcher ne me followe toujours pas et la méga, giga, Lady gaga vidéo de chat mignon que j’ai publié sur Facebook n’a pas été partagée.

Docteur, j’ai le moi virtuel en loques et l’identité symbolique en lambeaux. Et pourtant, j’ai fait attention à me créer plusieurs comptes de façon à démultiplier mon territoire digitalo-médiatique d’influence et d’étendre mes communautés au-delà de ma stricte sphère domestico-narrative.
Mais rien de rien, je déprime tellement il se passe rien dans mon real time social et tellement les cibles potentielles de ma reconnaissance de soi me négligent et me snobent. J’ai envie de faire un tweet bien saignant ou de citer Mao Tse Toung sur mon profil Facebook.

Parce que vous savez docteur, une crise d’egocasting ça fait mal et c’est pas rigolo. Il est où le plaisir que j’avais d’être RT par Pierre, Paul ou Mansour quand je publiais un lien de ouf sur 10 règles radicalement nécessaires et obligatoires à connaître pour utiliser Linkedin. Hein, il est où ?
Et elle est où la jouissance que j’avais quand mon superbe post sur les fonctions avancées, combinatoires et perpendiculaires de Google analytics était cité par Fresh Geek, Moteur filou ou Seo Patrol. Hein, elle est où ?

Docteur, j’ai déjà fait le diagnostic, partagez le médicament !

Omar B.Hamza

Omar B.Hamza

Web Analyst (SEO, SMO) La recette du Web chez Access To E Business
Optimisation pour les moteurs de recherche (SEO), audit technique et sémantique,
Valeur de la présence en ligne des entreprises, améliorer le rendement de leur site web et leurs initiatives de marketing en ligne.
Omar B.Hamza
facebooktwittergoogle_plus
Loading Facebook Comments ...

Une pensée sur “Docteur, j’ai une crise d’egocasting”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 × huit =