Google avait pris la très mauvaise habitude de profiter de son piédestal de roi des moteurs de recherche pour noyer la concurrence en surexposant ses propres services, ce qui avait beaucoup énervé les autres entreprises qui sont sur les mêmes segments. 11 d’entre elles s’étaient élevées contre les méthodes très discutables de la puissante société américaine et avaient fait une requête auprès de la Commission européenne (CE) pour faire cesser ces pratiques.

Une bataille épique de 3 ans s’en était suivie, la CE soutenant mordicus que Google devait plier en laissant la concurrence sortir la tête de l’eau. Concrètement, l’Europe a demandé aux Américains de réviser en profondeur leur moteur de recherche pour que les services des concurrents aient une visibilité quand l’internaute interroge Google. Et bien il semble que ce soit chose faite. En effet la nouvelle mouture présentée par Google plait beaucoup au commissaire à la Concurrence Joaquin Almunia, celui-là même qui promettait la foudre aux Américains. «Avec les améliorations significatives désormais sur la table, je pense que nous pouvons travailler à nouveau », a confié M. Almunia à l’AFP. Une page mouvementée pourrait être tournée dès ce printemps…

Donc bientôt on devrait voir un Google plus vertueux, qui va jusqu’à renvoyer vers trois plateformes concurrentes, qui permet à ses « adversaires » d’être référencés… qui n’imposerait plus un abonnement à ses propres offres publicitaires ! Bref, un tout autre monde quoi, beaucoup plus gentil…

facebooktwittergoogle_plus
Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatre + = 10