Personne ne peut douter du fait que le 23 octobre prochain sera l’événement le plus important dans l’histoire de la Tunisie, important comme celui de l’indépendance en 56, et même plus car pour une fois on pourra dire haut et fort que les Tunisiens ont choisi leur propre destin à travers des élections démocratiques et transparentes.

Cependant créer les conditions de la victoire de la démocratie n’est pas du tout chose facile car certaines craintes sont toujours là, bel et bien réelles : La crainte de ne pas voir les citoyens voter en masse, d’avoir des fraudes ou même des dérives de certains partis et listes électorales.

C’est pour cette raisons que la participation de la société civile est importante pour à la fois amener de plus en plus les citoyens vers le vote et puis suivre étroitement le processus électoral (la campagne puis le déroulement de l’opération de vote et enfin le comptage des voix). Parmi les initiatives qu’il faut suivre, il y a celle de Nchoof.org…

C’est un concept simple qui permet à tout le monde de signaler un non respect des règles établies pour encadrer les élections, il suffit pour cela d’envoyer un SMS au numéro indiqué. Le site www.nchoof.org se charge à partir du 02 octobre de publier toutes les réclamations qu’il reçoit. Une transparence qui on l’espère réussira à dissiper toutes les craintes…

Trois associations tunisiennes participent à cette expérience : Conscience politique, isoctunisie et Sawty. Écoutons les initiateurs de ce dispositif parler de leur expérience :

Facebooktwitter
Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× 5 = trente