Alors que Google mesure la popularité d’un site par une note qu’il attribue notamment selon le nombre d’interconnexion des pages à travers des liens, Microsoft contre attaque en lançant le BrowseRank.

Le BrowseRank est un algorithme qui a pour mission d’analyser le comportement des internautes en visitant les pages d’un site en particulier. BrowseRank est un système implicite de « vote des internautes ». Il s’agit de voir encore plus loin que le PageRank de Google : les pages visitées, le temps que passe l’internaute sur chaque page et par conséquent s’il continue de naviguer sur le même site. Le temps que passe l’internaute sur votre page est donc un facteur décisif pour l’attribution d’une note qui détermine la pertinence des informations présentées dans cette même page.

Le BrowseRank fait donc abstraction du contenu des pages et du nombre de liens qui y pointent et porte toute son intention sur le comportement des internautes. Ce système a pour mérite de ne pas laisser entrevoir des résultats comme Adobe en tête de liste.

Une des défaillances de ce système est que les pages qui sont rarement visitées par les internautes risquent de tomber rapidement dans l’oubli car les moteurs de recherche vont continuer à les ignorer. Aussi, la taille et le poids d’une page sont des critères importants, car sachant que plus une page est volumineuse, plus l’internaute passera du temps dessus pour afficher son contenu. Le BrowseRank est donc un système qui aura un avenir fleurissant devant lui, mais des points restent néanmoins à améliorer.

facebooktwittergoogle_plus
Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 × six =