Débarqué sur la toile depuis un bout de temps, le mini-site des tnewech de Said passe inaperçu et pour cause; pour assurer la promotion du mini-site, le seul levier utilisé pour lui offrir de la visibilité sur le Net fut la création d’un groupe de fan sur facebook incapable à lui seul de ramener du trafic sur la plateforme.

Cet investissement constitue donc une vraie perte sèche pour la marque.
Pourtant l’adoption d’un mini-site avec une visibilité optimisée pouvait se révéler être un choix judicieux puisqu’il aurait offret une continuité à la campagne Off-line et la possibilité de toucher un public plus large.

Avec plus de 2 millions d’utilisateurs d’internet en Tunisie, cad une pénétration du média dépassant les 20%, la question n’est plus de savoir s’il faut être présent ou pas sur le Net, mais comment?

Malheureusement, cette campagne n’est pas un cas isolé et la liste se rallonge…
Toutefois, ces approches, quoique maladroites, manifestent de l’intérêt plus ou moins important que portent les marques tunisiennes pour le potentiel offert par Internet ce qui est en soit une bonne nouvelle pour le paysage publicitaire tunisien.

facebooktwittergoogle_plus